Un prisonnier malade ligoté et torturé lors d’un transfert à une autre prison

0
1197

TURQUIE – Les mauvais traitements infligés aux prisonniers politiques n’ont pas de fin dans les prisons turques. Mehdi Boz, un prisonnier qui a été transféré de la prison fermée de Kayseri Buniyan à la prison fermé d’Elazığ, a été victime de violences pour avoir refusé une fouille à nu pendant son transfert.

 
Le prisonnier souffre du cancer de la thyroïde, de MPOC, de tension artérielle, de problèmes rénaux et gastriques ainsi que de problèmes de prostate.
 
L’avocat Hasan Akkuz, qui a rendu visite à Boz, a parlé à l’agence Mezopotamya (MA) du traitement réservé à son client. « Quand Mehdi Boz a été amené à la prison d’Elazığ, on lui a dit qu’il devait subir une fouille à nu. Comme il l’a refusé, il a été battu et ses mains et ses bras ont été ligotés ». L’avocat a ajouté que Mehdi avait subi des blessures aux côtes et qu’il avait souffert pendant tout le transfert. « En conséquence, il a été emmené voir un médecin à l’hôpital de recherche Elazığ. Le médecin a confirmé qu’il avait été blessé aux côtes et a préparé un rapport suggérant son transfert dans une autre unité.
 
La gendarmerie a déclaré qu’ils emmèneraient Mehdi dans l’unité indiquée par le médecin, mais qu’ils l’ont ramené en prison. « Neuf jours se sont écoulés – a déclaré l’avocat – et Mehdi n’a pas été référé à la section conseillée par le médecin ».
 
Akkuz a déclaré que Boz avait été gardé seul dans une cellule pour trois personnes. En outre, le prisonnier malade Mehdi Boz a été puni et interdit de la visite et d’appel téléphonique pendant un mois. L’avocat Hasan Akkuz a ajouté que Mehdi souffrait de nombreuses maladies et pourtant il ne reçoit aucun traitement pour ces maladies.

source

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici