La nature détruite à Silvan

0
1007

TURQUIE, DİYARBAKIR – Les arbres du jardin historique Ziraat situé dans le quartier de Tekel du district kurde de Silvan ont été coupés pendant cinq mois.

L’un des facteurs les plus importants qui ont déclenché la résistance de milliers de Kurdes qui voulaient auto-gouverner leur ville et eux-mêmes dans le district de Silvan de la province de Diyarbakır en 2015 été les attaques systématiques de l’Etat turc contre la nature du Kurdistan. L’Etat turc a déclaré un « couvre-feu » à Silvan contre la demande des Kurdes et les a attaqué en utilisant toutes les techniques de guerre. Après les destructions effectuées pendant le « couvre-feu », les espaces verts ont commencé à être détruits. Des dizaines d’arbres du jardin historique de Ziraat situé dans le quartier Tekel ont été abattus par des personnes non identifiées depuis décembre 2017.
L’eau provoque des maladies
En outre, la rivière de Silvan, formée par la combinaison de nombreuses petites et grandes ressources autour du district, cause des maladies. Les déchets dans le lit du cours d’eau sont sources d’une mauvaise odeur dans les espaces verts. Les citoyens ont déclaré qu’ils sont dérangés par la mauvaise odeur propagée et les attaques contre la nature de Silvan. Les citoyens se sont également plaints de la municipalité de Silvan pour ne pas travailler, bien qu’elle reçoive des milliards de lires turque.
Source : http://jinnews6.com/en/ALL-NEWS/content/view/81459

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici