Observatoire des Droits de l’Homme : des habitants d’Afrin empêchés de s’enfuir

0
520

L’observatoire des Droits de l’Homme (HRW) a publié une déclaration sur son site Web officiel hier (8 avril) et a partagé des informations sur la situation des civils fuyant l’invasion d’Afrin par la Turquie.

Dans la déclaration, il est indiqué que  » les forces gouvernementales syriennes empêchent certains civils fuyant les actions militaires menées par les Turcs à Afrin d’entrer sur le territoire sous contrôle gouvernemental « .

Comme le rapporte HRW, certains de ces civils sont « bloqués dans des zones où la nourriture, l’eau potable et les fournitures médicales sont limitées« .

HRW a également déclaré que les groupes armés travaillant avec les forces turques  » pillent et détruisent les biens civils à Afrin et dans les villages environnants, exacerbant ainsi le sort des civils qui s’y trouvent « .

Dans la déclaration, HRW, décrit ainsi la situation des civils à Afrin :

« Alors que les conditions humanitaires pour tous les civils qui ont fui les combats à Afrin sont aiguës, ceux qui se voient refuser l’accès aux zones détenues par le gouvernement et qui souffrent du pillage de leurs biens sont particulièrement vulnérables. Les forces turques et les groupes armés antigouvernementaux devraient mettre fin au pillage et à la destruction endémique des biens civils qui ont lieu à Afrin, et les soldats du gouvernement doivent cesser de bloquer ceux qui tentent de fuir« .

137 000 personnes ont fui Afrin

Dans un rapport récemment publié par les Nations Unies (ONU), on estime qu’environ 137 000 personnes ont fui Afrin depuis le 29 mars 2018. Ces personnes résident actuellement dans les centres et les villages environnants de Tell Rifaat, Nabeul, al-Zahraa et Fafin. Selon les estimations, il y a 90 000 migrants d’Afrin à Tal Rifaat et dans les villages environnants ; 20 000 migrants à Nabbul ; 10 000 migrants à al-Zahraa et 15 000 migrants à Fafin et Kafr Naseh.

Article d’origine  : http://theregion.org/article/13234-afrin-residents-blocked-from-fleeing-human-rights-watch

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici